Distinguer le héron pourpré, parmi les roseaux dorés sous le soleil de mai, est une chose. Le voir prendre son envol devant nous en est une autre, au moins toute aussi intense. Après plusieures longues minutes à le suivre discrétement, le long d'une roselière, de l'eau jusqu'en haut des jambes, nous l'avons retrouvé. Il était là, immobile, comme s'il attendait depuis des heures pour nous offrir ce moment inoubliable.

Contactez-nous Bienvenue Liens Galeries Accueil Nos articles La photo du mois 2016 Janvier 2016 Février 2016 Mars 2016 Avril 2016 Mai 2016 Juin 2016 Juillet 2016 Août 2016 Septembre 2016 Octobre 2016 Novembre 2016 Décembre 2016